Current Debate

Autogestion, réappropriation sociale et communs

Je commencerai par examiner la dernière de ces trois notions, entendue d’abord au singulier. Le « commun » doit être compris comme le principe politique selon lequel il n’est pas d’obligation partagée sans coparticipation à une même activité : la seule appartenance (famille, nation, ethnie, etc.) ne peut suffire. C’est ce principe qui inspire la critique de la démocratie représentative portée par tout le mouvement des « places » (Indignés, Gezi et Taksim, etc.). read more »

Coopératives contre capitalisme

Lorsqu’une entreprise fait faillite ou est volontairement fermée par ses propriétaires, le chômage n’est pas l’avenir inéluctable auquel sont condamnés ceux qui y travaillent. Une autre issue est parfois possible : la reprise de la production par les salariés eux-mêmes et l’émergence d’une entreprise sans patron. read more »

Dans leur usine occupée, des ouvriers aspirent à bâtir une « citadelle de l’autre économie »

« Piano piano », les 30 000 m2 de l’usine Maflow, désertée fin 2012, ont repris vie. L’histoire de cette fabrique de pièces automobiles de la banlieue de Milan aurait pourtant pu se terminer comme beaucoup d’autres. Le processus est déjà vu maintes fois. Une usine mise en faillite malgré une activité prospère. Le rachat - en liquidation judiciaire - par un groupe qui lorgne sur les machines et les brevets. Puis la délocalisation des machines vers la Pologne, deux ans plus tard.

De la coopérative vers l’appropriation sociale

Les projets de reprise d’entreprise par les salariés sous forme coopérative se multiplient. Longtemps ignorée par le mouvement ouvrier, la coopérative de travail redevient à la mode. Cette évolution correspond à une aspiration nouvelle des salariés et participe à la construction  d’un projet politique. On aurait tort de se contenter de regarder ce mouvement d’une façon sympathique sans se saisir de sa portée transformatrice. read more »

Quel financement de la sécurité sociale ?

Un débat revient de façon récurrente à gauche sur le financement de la sécurité sociale. Doit-on la financer, comme cela s’est traditionnellement fait, par les cotisations sociales ou par le recours à l’impôt ou encore des formules mixtes de type CSG/CRDS ? Ce débat, en apparence très technique, est néanmoins très politique car il touche directement aux rapports entre les classes sociales. read more »

Autogestion : de quoi s’agit-il ?

Intervention de Catherine Samary lors de la Table ronde sur l’autogestion du 4 octobre 2009 dans le cadre du « Festival des alternatives au capitalisme » à Montferrand-le-Chateau.

En peu de temps, je voudrais répondre aux questions soulevées, en regroupant les enjeux en  deux points : 1) L’autogestion, un projet socialiste : de quoi parle-ton ? Et quelques pistes…  2) L’autogestion contradictoire avec le capitalisme mais appui de luttes contre lui… read more »

La portée politique du combat des Fralib

La lutte des Fralib continue. Le 17 novembre 2011, le Tribunal d’instance de Marseille a invalidé le plan de licenciement des salariés de Fralib. La production doit donc reprendre. Dans une note de service du 8 décembre 2011, la direction de l’entreprise a indiqué que la réouverture après les congés de Noël était fixée au mardi 3 janvier. Ce jour-là, 70 salariés étaient présents dès 7 heures en présence des médias et ont constaté une nouvelle fois l’absence de la direction… read more »

Entre public et privé, vers un nouveau secteur socialisé – Tony Andréani

Dans cet ouvrage d’ économie-fiction Tony Andréani imagine un secteur « socialisé » à base autogestionnaire, afin d’inspirer un éventuel gouvernement de gauche. Ce secteur socialisé serait distinct du secteur public, en s’appuierait sur un système de financement original destiné à pallier le problème du sous-financement des coopératives de production, tout en garantissant une véritable démocratie d’entreprise.

  read more »